• PaprikaRéalisateur : Satoshi Kon
    D'après le roman de : Yasutaka Tsuitsui
    Studio : Madhouse

    Année de production : 2006
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Dans le futur, un nouveau traitement psychthérapique a été inventé. Grâce à une machine, le DC Mini, il est possible de rentrer da,s les rêves des patients, et de les enregistrer pour sonder leurs pensées et leur inconscient.

    En sélection officielle, Paprika a participé au 63ème Festival International du Film à Venise.

    Mon avis : De tous ces films d'animation, Paprika reste pour l'instant mon préféré. Mêlant rêve à la réalité on suit Paprika dans sa vie réelle, dans les cauchemars de ses patients mais surtout on s'inquiète de savoir qui est derrière le vol des DC Mini et qui peut bien avoir un rêve aussi tordu que celui qui rythme l'histoire. Autre point positif de ce film : la bande son, que je trouve très bien choisi. Le thème principal est une chanson que j'affectionne composée par Susumu Hirasawa (pour la petite anecdote, le site coucouricus.org a reprise cette musique pour une montage du clip de On Your Mark que Hayao Miyazaki a fait). Vous remarquerez à la fin les clins d’œil de ces autres films mais le plus important de cette histoire reste la part du rêve dans nos vie et tout le scénario et magistralement bien construit. De quoi donner très envie de lire le roman d’où il est tiré (oui il n'est pas traduit en France, oui je suis dégoutée...). Dans mes incontournables !


    votre commentaire
  • Réalisateur : Kazuyoshi Katayama
    Scénario : Hiroshi Yamaguchi et Kazuyoshi Katayama
    Basé sur le manga de : Yuji Iwahara
    Studio : Sunrise

    Année de production : 2009
    Nationalité : Japonais

    Résumé : 2012 : Un virus terrifiant nommé Medousa ravage l'humanité. Taux de survie une fois infecté : 0% .
    Le gouvernement décide de cryogéniser une centaine d'individus dans l'espoir qu'un remède soit découvert dans le futur.
    À leur réveil, le complexe s'est transformé en prison macabre envahie par des ronces acérées et peuplée de créatures sanguinaires. Au fur et à mesure que leur peur grandit, les conflits personnels et les luttes de pouvoir s'amplifient. Les rescapés vont pourtant devoir s'associer pour échapper aux monstres et au virus. Mais combien d'entre eux mourront avant d'atteindre le monde extérieur et qu'y trouveront-ils ?

    Mon avis : C'est un très beau film, surprenant et riche en imagination.J'étais surprise et je ne m'attendais pas à une telle imagination sauf que voilà, la fin ne veut rien dire. J'ai beau le regarder encore et encore, j'apprécie les 3/4 du film mais durant la scène finale toujours cette même incompréhension et frustration qui s'installe en moi et qui rend mon avis sur ce film plutôt mitigé et c'est dommage car il avait un potentiel énorme ! Peut-être que la lecture du manga me donnera plus de réponse qui sait ?


    votre commentaire
  • La Reine des neigeRéalisateur : Christ Buck & Jennifer Lee
    Scénario : Shane Morris & Jennifer Lee
    Studio : Walt Disney

    Année de production : 2013
    Nationalité : Américain

    Résumé : Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

    Mon avis : J'ai beaucoup rie, le début m'avait presque convaincue sauf que franchement, il y a trop de chanson c'est juste pas possible ! Oui je sais que tout Disney a des chansons mais là c'est trop, ça freine l'histoire et sur la fin ça m'ennuyait carrément ! Les premières sont vraiment sympas ( « Je voudrais une bonhomme de neige » ) et montrent bien chaque personnage mais après je n'ai pas trouvé l’intérêt, pour l 'histoire, de certaines d’entre elles. Autre détail qui m'a déçue, le passage de la chanson Libérée, où sur la fin on a limite l'impression qu'elle devient une garce et ça décrédibilise totalement à mon goût. Bref il y a du potentiel mais aussi pas mal de petits détails intempestifs comme des scènes trop ressemblantes à Raiponce...


    votre commentaire
  • Le Vent se lèveRéalisateur : Hayao Miyazaki
    Scénario : Hayao Miyazaki
    D'après les romans de : Tatsuo Hori
    Studio : Ghibli

    Année de production : 2013
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
    Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

    Mon avis : Honnêtement, ça m'a laissé la même impression que Porco Rosso... L'absence de fantastique m'a manqué même si le graphisme est très beau. Après les récits biographiques ne sont pas vraiment ma « tasse de thé » disons nous le donc ceci explique cela mais si il y a une chose qu'il a vraiment réussit à dépeindre, c'est le Japon d'avant guerre. Une chose qui est pour moi remarquable reste la scène du tremblement de terre de 1923. Ce passage donne vraiment des frissons, une vraie réussite entre le dessin et la musique. D'ailleurs en parlant de musique, je l'ai remarqué tout de suite mais tous les bruitages d'avions et du tremblement de terre sont faits par bruitages de voix. Je trouve le rendu très expressif (une bonne idée ! ) et j'ai maintenant très envie de lire les œuvres de Tatsuo Hori donc s'inspire Miyazaki pour son personnage Jiro et Nahoko sauf que surprise : seulement une œuvre a été traduite en français...


    votre commentaire
  • Réalisateur : Keiichi Sugiyama
    Scénario : Umanosuke Iida
    Studio : Gonzo

    Année de production : 2006
    Nationalité : Japonais

    Résumé : 300 ans après notre ère, la Terre est désormais par la toute puissance des esprits de la forêt qui infligent à l'humanité leur colère pour les souffrances passées. Dans ce nouveau monde, co-existent deux citées : Ragna, qui œuvre pour le retour de la civilisation, et la Cité Neutre, qui prône l'harmonie avec la forêt. Le fragile équilibre qui régente cette Terre est à nouveau menacé lorsque Agito réveille par hasard une jeune fille du temps passé : Toola.

    Mon avis : Un anime que j'avais hâte de découvrir ! On est dans la science-fiction d'un futur où des plantes modifiées par l'homme ont pris le dessus, et honnêtement c'était une histoire agréable avec un beau décor. Le générique d'ouverture, je le trouve excellent ! Il explique bien les choses et la musique donne vraiment cette sensation de tristesse et d'animosité qui perdure entre les hommes et la forêt. Au final, c'est un débat qui porte plutôt sur la question du : peut-on tout effacer et recommencer comme avant ou continuer à vivre malgré tous les changements majeurs ? C'est le vrai dilemme qui habite Toola. Mais j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus creusées personnellement surtout sur le père de notre protagoniste.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique