• Réalisateur : Satoshi Kon
    Scénario : Satoshi Kon
    Studio : Madhouse

    Année de production : 2003
    Nationalité : Japonais

    Résumé :  À Tokyo, pendant les fêtes de noël, trois amis sans-abris trouvent un bébé abandonné et une mystérieuse clé annonciatrice de folles aventures.

    Satoshi Kon est aujourd’hui considéré dans le monde comme le nouveau virtuose de l'animation japonaise, et ses deux précédents chefs-d’œuvre sont devenus de véritables films cultes :
    Perfect Blue et Millenium Acress.
    Ce film est souvent comparé à
    La Vie est belle de Frank Capra. Tokyo Godfathers a fait l'ouverture du Festival d'Annecy 2004 où il a reçu n accueil triomphal.
    Un très grand film d'animation grand public où le moindre détail atteint la perfection et donne un effet hyper-réaliste à cette explosion d'image qu'est
    Tokyo Godfathers.

    Mon avis : À la fois drôle et dramatique, ce film relate une aventure en plein Tokyo pleine de coïncidences qui provoqueront l'amusement et surtout le rire. Des personnages hauts en couleurs avec leurs personnalités et histoires personnelles qui ne nous font pas tomber dans la pitié. Les SDF sont dépeints de manière réaliste surtout au vue de notre société mais Kon a réussit à mettre en scène un groupe plein de gaïté malgré le drame qui survient : l'abandon d'un bébé en plein hiver. À voir et revoir (vivement qu'il entre dans ma bibliothèque ! ). On passe vraiment un très bon moment avec Tokyo Godfathers.


    votre commentaire
  • Réalisateur : Hayao Miyazaki
    Scénario : Hayao Miyazaki
    Studio : Ghibli

    Année de production : 1984
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Sur la Terre ravagée par la folie des hommes durant les « sept jours de feu » , une poignée d'humains a réussi à survivre dans une vallée protégée par le vent. Ce peuple agricole est pourtant menacé par une forêt toxique qui ne cesse de prendre de l'ampleur, forêt où seuls survivent des insectes géants et mutants.
    Ces quelques survivants voient un jour leur roi bien aimé assassiné et leur princesse Nausicaä faite prisonnière. Or cette dernière, sensible à la nature et à l'écosystème, est seule capable de communiquer avec les mutants...

    Mon avis : Un film très beau, dans un monde chaotique et rempli de mort. Les musiques sont superbes et le scénario bien que pessimiste sur le sort de l'humanité paraît presque plausible. Personnellement depuis que j'ai lu le manga je préfère celui-ci et comme certaines choses sont différentes au film... Mais j'ai fini par apprendre que ce manga, qui a cartonné au Japon, fût plus ou moins créer après l'idée du film, pour que celui-ci soit produit on leur a demandé une version manga pour en faire une adaptation ce que Miyazaki a fait suite aux plusieurs refus de financement et qui a donné un grand succès au film comme à la série papier.


    votre commentaire
  • Kiki la petite sorcièreRéalisateur : Hayao Miyazaki
    Scénario : Hayao Miyazaki
    D'après l'histoire originale de : Eiko Kadono
    Studio : Ghibli

    Année de production : 1989
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Dans la famille de KIKI , on est sorcière de mère en fille. Mais pour avoir droit à ce titre, il faut partir faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an...
    Un soir, accompagnée de son chat JIJI, après avoir embrassé ses parents, KIKI enfourche le vieux balai de sa mère et met le cap vers le Sud, « pour voir la mer » … Commence alors l'apprentissage de notre jeune et espiègle KIKI, qui décroche un emploi de livreuse chez une sympathique boulangère...

    Mon avis : Une histoire simple, magique et tellement gaie sur la vie. Qui ne se laisse pas prendre au jeu de Kiki et de son adorable Jiji (je suis toujours à la recherche de la peluche * O * ) qui nous apprend à grandir, s'adapter à une nouvelle ville, aux gens tous si différents ? Une animation initiatique sur la magie qui apprend à chacun que la persévérance et la confiance en soi sont les clés pour réussir.


    votre commentaire
  • Le Château dans le cielRéalisateur : Hayao Miyazaki
    Scénario : Hayao Miyazaki
    Studio : Ghibli

    Année de production : 1986
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Qui est vraiment Sheeta, la petite fille porteuse d'un médaillon aux pouvoirs magiques qui suscite bien des convoitises ? Retenue prisonnière à bord d'un dirigeable, l'enfant affronte une bande de pirate de l'air dirigé par la très pittoresque Dora, puis une armée de militaires à la solde de Muska, un gentleman machiavélique trop poli pour être honnête. Réfugiée dans un village de mineurs où elle rencontre le jeune Pazu, Sheeta va découvrir le secret le secret de ses origines. Et elle prouvera que l'histoire de Laputa, l'île merveilleuse flottant dans les airs, n'était pas une légende...

    Mon avis : C'est pour l'un des plus beau Miyazaki après Princesse Mononoké et avant Le voyage de Chihiro. Que ce soit du point de vu de la musique, de l'histoire et de ce mystérieux château si bien réalisé. Je me demande toujours combien de temps leur a-t-il fallu pour dessiner l'arbre et l'île... Le fond est presque mieux que le forme à mes yeux. Les détails lors des explosions, les robots, le château et tout ce monde perdu... voilà ce qui m'a conquis. Après c'est surtout tous les passages humoristiques avec les pirates qui sont vraiment inoubliables, avec les mineurs, dans les airs... j'adore vraiment cet équipage. Il y a tant de choses à décrire... rien que la musique également tout simplement sublime et dont le thème de Laputa nous reste en tête. Bref à découvrir que l'on soit fan de Ghibli ou juste si l'on aime les animes, pour moi c'est un incontournable que l'on se doit de voir au moins une fois. C'est mon bébé après Mononoké quoi...


    votre commentaire
  • The Garden Of WordsRéalisateur : Makoto Shinkai
    Scénario : Makoto Shinkai
    Studio : CoMix Wave

    Année de production : 2013
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Les matinées de pluie, Takao, quinze ans, aime sécher les cours pour venir dessiner dans un parc près de son école. Il y rencontre Yukino, mystérieuse jeune femme de vingt sept ans dont découle peu à peu un sentiment nouveau, une envie de lui confectionner des chaussures qui lui donneront envie de marcher à nouveau.

    Mon avis : Dernier film de Makoto Shinkai vu en avant première au Grand Rex, en présence du réalisateur (mouhahah j'ai eu les dernières places ! ) j'étais étonnée de sa durée (47min) mais encore une fois très agréablement surprise par cette poésie, la réussite graphique faite pour représenter la pluie. ll est moins triste que 5cm per second et la fin est plus ouverte à une possible happy end sur le futur (avec un peu d'imagination bien sur). Le décor est encore une fois magnifique d'un réalisme donnant l'envie d'y être aussi. Concernant l'histoire, c'est de nouveau un amour impossible mais cette fois non séparé par la distance géographique mais par l'âge. C'est un beau récit mais j'aurais espéré qu'il exploite un peu plus la passion de Takao pour la confection de chaussure. La musique quant à elle est encore une fois exceptionnelle bien qu'il ne s'agisse pas du même musicien. Lors de la " conférence " Shinkai nous a d'ailleurs expliqué que la bande son avait été réalisée avant le film, par un grand fan qui lui a envoyé son album ce qui renvoie un peu à ce qui c'est passé pour Arrietty.
      Voyage vers Agartha reste encore mon préféré à ce jour.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique