• Lettre à MomoRéalisateur : Hiroyuki Okiura
    Scénario : Hiroyuki Okiura
    Studio : I.G

    Année de production : 2012
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Momo est une jeune fille de 11 ans timide et pleine d'imagination. Son père vient de mourir, laissant derrière lui un grand vide, ainsi qu'une lettre inachevée contenant seulement deux mots : " Chère Momo ... " .
    Que voulait-il vraiment lui dire ? Momo part s'installer avec sa mère sur la petite île de Shio, loin de Tokyo et de la maison dans laquelle elle a grandi. Hostile à ce nouvel environnement, l'adolescente a du mal à s'intégrer et se referme.
    Peu à peu, des événements étranges se produisent sur l'île, d'ordinaire paisible. Les vergers sont mis à sac, et les effets personnels des habitants disparaissent. Momo découvre alors l'origine de ces perturbations dans le grenier de la maison.

    Mon avis : Sorti au cinéma avec un gros coup de publicité par la presse l'annonçant comme la relève des studio Ghibli, je me devais de voir ce film qui m'avait rappelé (par sa bande annonce) l'histoire de La forêt de Miyori. C'était cette idée de famille citadine allant vivre à la campagne... au final c'était très enrichissant, on aborde l'aspect familial plus en profondeur que dans l'anime cité plus haut et la thème principal, outre l'aspect fantastique reste quand même le deuil avec la mort brutal de son père. Le graphisme est quand à lui agréable et fort sympathique mais je n'irais pas jusqu'à le comparer à du Miyazaki ou du Mamoru Hosada ! Ce qu'il faut en retenir c'est que c'est un beau film, avec une belle histoire réunissant mère et fille pour un nouveau départ dans la vie et qu'il est à découvrir en DVD, il vaut le détour !


    votre commentaire
  • Réalisateur : Mamoru Hosada
    D'après le roman de : Yasutaka Tsutsui
    Character Design : Yoshiyuki Sadamoto
    Studio : Madhouse

    Année de production : 2006
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Makoto est une jeune lycéenne comme les autres, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l'école et absolument pas concernée par le temps qui passe ! Jusqu'au jour où elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu'il faut apprendre à vivre sans !

    Mon avis : Premier film d'animation de Mamoru Hosada que j'ai visionné ! Étrange mais tellement beau. Comme Makoto, au début on rit du profit qu'elle tire de ce don puis par la suite on se sent dépasser tout comme la jeune fille. Une vraie leçon de vie où chaque scène montre bien le temps qui est le sujet principal de l’œuvre. On alterne entre un arrêt sur image montrant le temps qui passe et des scènes de courses où tout va trop vite lorsque Makoto veut traverser le temps. C'est sa tante qui m'intrigue le plus et comble du comble, le personnage du roman dont est tiré ce film est justement la fameuse tatie sorcière ! Bref j'ai hâte de me procurer le roman pour connaître un peu la vraie histoire ! À découvrir avec un bande son ayant pour thème le piano qui rend bien.


    votre commentaire
  • Mon Voisin TotoroRéalisateur : Hayao Miazaki
    Scénario : Hayao Miyazaki
    Studio : Ghibli

    Année de production : 1988
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Deux petites filles, Mei et Satsuki, quittent la ville pour s'installer à la campagne avec leur père. Tout les émerveille : la nature, les animaux... et leurs nouveaux voisins !

    Elles découvrent en effet l'existence de créatures merveilleuses, les TOTORO, drôles de personnages au ventre rebondi. Accompagnées de ces gardiens de la forêt, elles vont découvrir des passages secrets dans des arbres géants, voler en " Chat-Bus " et faire pousser des graines magiques...

    Mon voisin Totoro est une véritable bouffé d'air frais qui ravira tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant !

    Mon avis : Que l'on soit petit ou grand, Totoro nous renvoit à notre enfance et à la magie. Deux passages importants marquent le film et l'histoire de ses deux enfants dont la maman est hospitalisée. L'enménagement de cet vieille et mystérieuse maison (je veux la même plus tard :P) habitée par d'étranges être qui raviront petits et grands encore une fois. Mais la découverte de Totoro et ces apparitions qui restent toujours un moment magique et surprenant qui ne nous donne qu'une envie : être à la place de Mei et Satasuki ! On passe un agréablement moment dans ce Japon traditionnel où la modernité ne montre pas encore le bout de son nez et laisse place à des paysages reposants et plein de magie. Un vrai bol d'air frais à voir et revoir sans modération.


    votre commentaire
  • Réalisateur : Goro Miyazaki
    Scénario : Goro Miyazaki et Keiko Niwa
    Adapté de la série de romans de : Ursula K. Le Guin
    Inspiré du roman graphique de : Hayao Miyazaki
    Studio : Ghibli

    Année de production : 2006
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Les Contes de Terremer racontent les aventures du jeune Arren, prince du royaume d'Enlad, qui va s'allier aux forces du grand magicien Épervier pour rétablir l'équilibre du monde rompu par une sorcière maléfique. Dans le combat qui s'annonce, Arren et Épervier croiseront la route de Therru, une mystérieuse jeune fille. Ensemble, ils dépasseront leurs peurs et uniront leurs destins pour mener le plus fascinant des voyages.

    Mon avis : Premier film réalisé par le fils Miyazaki, d'ailleurs le père était en total désaccord au point de ne plus du tout lui parler pendant toute la réalisation du film ! J'ai bien aimé, tout tourne autour de la magie, il y a des dragons, un monde à sauver et ce cher Arren en proie à des cauchemars morbides et qui est constamment " traqué " par sa propre ombre. Néanmoins, il y a quelques faits que je n'ai toujours pas compris (si quelqu'un peut m'éclairer j'en serais ravie ! ) : déjà le mystère concernant Therru (pour ne pas spoil) je n'ai pas du tout compris ce qu'elle faisait ici dans ce monde ; autre grand mystère : le méchant de l'histoire c'est un homme ou une femme ? On ne rit pas sur le résumé il est indiqué comme "une" sorcière mais dans les dialogues c'est toujours "seigneur" alors ça me laisse perplexe. Ensuite Tenar et son lien avec Épervier j'aurais vraiment aimé que ça soit plus creusé et travaillé bien que le film ainsi fait soit long je trouve qu'il aurait mérité un plus grand développement encore. C'est en m'intéressant au créateur du scénario que j'ai découvert que le film était basé sur une série de romans (6 livres) : " Le cycle de Terremer " et honnêtement j'aimerai bien les lires pour voir ce qui n'est peut-être pas abordé et qui manque dans le film.


    votre commentaire
  • Réalisateur : Hiromasa Yonebayashi
    Scénario : Hayao Miyazaki et Keiko Niwa
    D'après le roman de : Mary Norton
    Studio : Ghibli

    Année de production : 2009
    Nationalité : Japonais

    Résumé : Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d'une vieille maison perdue au cœur d'un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs.
    Arrietty connait les règles : on n'emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s'en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolu d'être vus par les humains sous peine d'être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d'objets détournés.
    Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu'un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout cela sera différent.
    Entre la jeune fille et celui qu'elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier...

    Mon avis : Une magnifique histoire d'amitié basé sur la différence et la peur de l'autre dans un décor sublime. J'ai trouvé ça tout simplement aussi magique que Le voyage de Chihiro. À noter les musiques juste magnifiques de la française Cécile Corbel qui a eu une chance énorme de se voir confier la bande son après l'envoi de son album au studio ghibli en tant que cadeau de fan. Une histoire qui parait à la fois fantastique mais tellement réaliste, je suis sûre que beaucoup d'enfant on était voir sous leur maison s'ils n'avaient pas eux aussi de petits chapardeurs qui habitaient là ! C'est un film qui ravira toute la famille et que je conseille à voir et revoir à l'infini !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique