• Certaines n'avaient jamais vu la mer

    Certaines n'avaient jamais vu la mer...Certaines n'avaient jamais vu la mer
    Julie Otsuka
    Traduit de l'américain par Carine Chicherea
    10/18 - 2013
    9782264060532

    Résumé éditeur :  Ces Japonaises ont tout abandonné au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis, sur la foi d'un portrait, un inconnu. Celui dont elles ont tant rêvé, qui va tant les décevoir. Chœur vibrant, leurs voix s'élèvent pour raconter l'exil : la nuit de noces, les journées aux champs, la langue revêche, l'humiliation, les joies aussi. Puis le silence de la guerre. Et l'oubli.

    Mon avis : Une petite perle bien qu'un peu déprimant sur la conditions des immigrés japonaise et plus particulièrement les femmes. On les suit de leur voyage en bateau jusqu'à leur disparition de la ville où elles s'étaient installées. C'est un témoignage poignant et déroutant : rédigé à la première personne du pluriel. On est tous de suite interpelé par les propos. Savoir que cela c'est passé est un constat de plus pour rendre cette œuvre triste. Mais c'est un très bel ouvrage qui a d'ailleurs obtenu le Prix Femina étranger en 2012. Mais ce n'est pas le genre d'histoire qui plaira à tout à un chacun, de par la style narratif avec des chapitres par thèmes qui ne reste pas sur une seule famille mais plusieurs.

    « Les RadleyLe Yark »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :