• SoloSolo (2 en cours)
    Oscar Martin
    Delcourt - 2014
    9782756041704

    Résumé éditeur : Dans un monde ravagé par les armes nucléaires et chimiques, de nombreuses espèces animales ont évolué pour développer une taille et une intelligence semblables à celles des humains. Face à la pénurie de nourritures, Solo, un jeune rat philosophe, décide de prendre la route pour aider sa famille.
    Cannibales, marchands d'esclaves, prédateurs et monstres mutants, le monde que va découvrir le héros n'est fait que de dangers.
    Pour survivre, Solo devra se transformer en combattant impitoyable. Au risque de se perdre.

    Mon avis : Solo fait parti des comics qui je pense nous marque d'une certaine manière par l’atmosphère qu'il dégage. Plongé dans un univers post-apocalyptique et animalisé, l'humain cohabite depuis de grandes cités avec des monstres et des hybrides qui ont évolué... Solo est un rat qui va devoir quitté sa famille trop nombreuse et se retrouver seul dans l'immensité aride et dénué de toute forme de vie autres qu'hostile. Son histoire est une aventure sans beaucoup de dialogue mais avec ses pensés sur le monde. C'est cette ambiance un peu philosophie et juste qui nous marque au fil des pages. Une aventure indéniablement géniale même si elle est dure et que je vous recommande  dès 16 ans.


    votre commentaire
  • Corps et Âme Corps et Âme (1 en cours)
    Matz et Jeff
    D'après le scénario original de : Walter Hill
    Rue de Sèvres - 2016
    9782369812869  

    Résumé éditeur : " Que quelqu'un veuille se venger de moi, c'était prévisible. Que quelqu'n y arrive aussi. Pas de quoi s'étonner, ni se plaindre, ça fait partie du jeu. Et puis ce quelqu'un aurait pu me buter... Alors que là, je suis toujours vivant... "
    Frank Kitchen, redoutable tueur à gages réputé pour son efficacité et sa discrétion tombe dans un piège et se retrouve dans une situation totalement inédite. La pire des vengeances n’est peut-être pas la mort…

    Mon avis : J'avais bien aimé Balles Perdues c'est donc avec joie que j'ai retenté l'expérience de leur nouvelle œuvre ! Comme pour l'autre, je n'adhère pas vraiment au graphisme mais l'histoire qui mêle encore une fois mafia, vengeance et ce petit coté polar noir que j'adore ! Cette fois, le narrateur de l'histoire se réveille le corps rempli de bandage et nous raconte comment il en est arrivé là... Comme pour sa précédente adaptation on sent que le scénario de base est fait par quelqu'un qui fait également du cinéma car certains passages nous donnent vraiment l'impression de voir un film (impression que j'avais déjà ressenti en lisant Balles Perdues) néanmoins l'histoire assez crue en rebutera sans doute certains lecteurs (déjà faut-il se faire au graphisme). Amateur de thriller noir bienvenus, pour les autres c'est à vous de voir !


    votre commentaire
  • Tony Chu - Détective CannibaleTony Chu - Détective Cannibale (9 en cours)
    John Layman et Rob Guillory
    Delcourt - 2010
    9782756023212

    Résumé éditeur : L'inspecteur Tony Chu a un secret. Ou plutôt un pouvoir... Enfin, quelque chose d'un peu bizarre qui fait de lui un coibopathe. Cela signifie qu'il est capable de retracer psychiquement la nature, l'origine, l'histoire et même les émotions de tut ce qu'il ingurgite. Cela fait de lui un enquêteur de premier ordre, notamment lorsqu'il doit " gouter " à la victime d'un meurtre pour coincer le criminel... Ses capacités hors du commun vont l'amener à enquêter sur des affaires plus étranges les unes que les autres...

    Mon avis : Tony Chu, c'est un comics peu commun, qui se revendique clairement comme décalé et complètement fou. La narration se veut originale avec des présentations qui rappelleront beaucoup les séries à l'américaine le tout dans une ambiance tout sauf sérieuse avec un détective maigrichon et toujours en colère, des mystères, de la bouffe, des meurtres ET des extraterrestres ! Voilà une bonne décoction qui ne se prend pas au sérieux et nous fait passer un bon moment à rire dans ce contexte futuriste où le virus H1N1 aurait entrainé l'interdiction d'élevage et de consommation de la volaille aux USA. Un petit bijou d'humour où la narration est souvent déconstruite pour nous faire entrer au cœur de l'action. À découvrir sans modération !


    votre commentaire
  • Fiction SquadFiction Squad (1 en cours) 
    Paul Jenkins, Ramon Bachs et Leonardo Paciarotti
    Glénat - 2015
    9782344007884

    Résumé éditeur : Bois-des-Contes est une forêt enchantée qui accueille toutes les histoires jamais racontées. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce havre de paix et d'harmonie a une face cachée. Le crime et la corruption ont établi leurs quartiers dans les bas-fonds de la Cité des Rimes? C'est là qu'entre en jeu Frankie Mack, un détective raté mais opiniâtre, qui veille au grain avec son assistant le simplet Simon. Et quand la vie d'Humpty Dumpty est menacée, il n'en faut pas plus à notre héros pour vite comprendre que les reines et les sorcières viennent à nouveau de se déclarer la guerre...

     

    Mon avis : On retrouve le même univers que Fairy Quest mais dans un vrai format comics, si le dessin me donne me pique les yeux, un peu comme au début de Fairy Quest d'ailleurs, cette fois l'histoire n'arrive pas à m'emballer plus que ça... Cette série se veut pour enfant et sur fond d'enquête mais je trouve le sujet dans sa profondeur assez complexe mais sans pour autant y adhérer... On a l'impression de suivre un vieux polar au cœur d'un gros complots politiques mais les mimiques des héros qui devrait désamorcer l'atmosphère n'a pas l'effet escompter sur certains passages. Moi ça ne m'a pas emballée mais je pense qu'il y a moyen de l’apprécier si on aime l'ambiance et l'humour qui s'en dégage (et surtout si le dessin ne vous sort pas par les yeux ).


    votre commentaire
  • Fairy QuestFairy Quest (2 en cours)
    Paul Jenkins, Humberto Ramos, Leonardo Olea
    Glénat - 2012
     9782723489621

    Résumé éditeur : Il était une fois à Bois-des-contes, un monde enchanté où vivent tous les personnages de fables merveilleuses de l'enfance... Dans cet univers, le quotidien des habitants s'avère immuable, huilé comme une horloge suisse. Le comportement de chacun est définitivement écrit, il faut respecter la trame précise du récit et ne jamais sortir de son rôle. Or un jour, le Petit Chaperon Rouge, épuisé de réinterpréter chaque jour la même histoire, de déclamer perpétuellement les mêmes discours, décide avec son complice le Loup de sortir des sentiers battus et de s'émanciper du scénario. Mais pourront-ils vraiment devenir libres, alors que l'infâme monsieur Grimm lance ses hommes de main à leurs trousses ?

    Mon avis : Si vous êtes passionnés par les contes de Grimm ou d'Andersen, cette série est complètement pour vous ! Chaque personnage de compte doit chaque jour rejoué ce dernier pour continuer d'exister. Le tout est contrôlé par Mr Grimm mais plusieurs d'entre eux, en ont marre jusqu'à ce que le Chaperon Rouge se révolte. Sa fuite avec le grand méchant loup nous entraîne dans une quête de la liberté à travers tout le royaume des contes. Si l'atmosphère en fera rire plus d'un au début, elle n'en reste pas moins assez sombre. J'ai eu beaucoup de mal avec le dessin au début mais les mimiques du loup et l'histoire dans sa globalité a peu à peu pris le pas sur le graphisme. Une série méconnue qui a peut être sympa à découvrir !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique