• Fais de moi, la colère

    Fais de moi, la colèreFais de moi, la colère
    Vincent Villeminot
    Les Escales - 2018
    9782365693400

    Résumé éditeur :  Le jour où son père, pêcheur de longue date, se noie, Ismaëlle se retrouve seule. Seule, vertigineusement, avec pour legs un métier d’homme et une chair de jeune fille.
    Mais très vite, sur le lac franco-suisse, d’autres corps se mettent à flotter. Des morts nus, anonymes, par dizaines, par centaines, venus d’on ne sait où — remontés des profondeurs de la fosse. C’est en ces circonstances qu’Ismaëlle croisera Ezéchiel, fils d’un « Ogre » africain, qui a traversé les guerres du continent noir et vient sur ces rives affronter une Bête mystérieuse. 

    Fais de moi la colère est le récit halluciné, à deux voix, de leur rencontre, et de la partie de pêche qu’ils vont mener — échos lointains de Moby Dick. Une partie de pêche où le désir, la convoitise, le blanchiment, les génocides, sont autant de Léviathans. Mais où la joie, comme les larmes, pourra gonfler les ventres.

    Mon avis : Le premier roman en littérature "adulte" d'un auteur jeunesse, ça c'était forcément pour moi surtout au vue du résumé ! Probablement le roman le plus original de cette rentrée de par sa construction je dois dire que je me suis arrêtée à presque la moitié tant ce récit m'a perturbé. Phrases extrêmement courte, allant à l'essentiel pour des propos d'une force extrême, tout commence par la narratrice sur le point de donner naissance, elle a peur, elle a mal et se remémore quand tout cela à commencer dix-huit mois plus tôt... Le lac, la mort de son père qui s'ensuivra de centaine de cadavres flottant à la surface du lac quotidiennement sans que personne ne sache d'où ils viennent. Sa découverte solitaire du désir, jusque là j'étais perplexe mais à fond, et puis sont arrivées les pensées et le point de vu d’Ézéchiel et là c'était trop pour moi. Car ce grand noir nouvel arrivant dans la région est en chasse, étrange visiteur venu d'Afrique, il hait son père et ce qu'il lui a fait voir - à savoir viol et génocide - et n'a qu'un but venir tuer "la bête". Je me suis arrêtée dans ma lecture car je n'ai vraiment pas adhéré à l'écriture mais soyons honnête ce roman est complètement fou (et je dis ça dans le sens positif du terme). Étrange et extrêmement original j'espère qu'il sera dans des sélections pour de futur prix car je n'avais jamais vu ça !

    « Bilan de mes lectures d'Août 2018C'est lundi que lisez-vous ? #125 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :