• Helena

    HelenaHelena
    Jérémy Fel
    Rivages - 2018
    9782743644673 

    Résumé éditeur : Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire.
    Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent.
    La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue.
    Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial.
    Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres…
    Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d’où ils tenteront par tous les moyens de s’extirper. Quitte à risquer le pire.
    Et il y a Helena… 
     
    Jusqu'où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu'ils commettent l’irréparable ? Après Les loups à leur porte, Jérémy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

     Mon avis : Je l'attendais avec impatience ce nous livre de Jeremy Fel ! Ayant adoré "Les Loups à leur porte" je suis partie les yeux fermés sur ce nouveau roman, à peine regardant la quatrième de couverture tant je lui fais confiance pour encore une fois nous emmener loin ! Et quel spectacle ! Amateur de roman noir vous serez servie ! Encore une fois, il nous plonge dans le Kansas à travers un prisme de personnages sans lien entre eux de prime abord jusqu’à ce que l'indicible se produise... Hayley va passer les pires moments de sa vie, accumulant les mauvais choix. Norma, mère de famille va se découvrir prête à beaucoup de choses pour protéger les siens et nous faire découvrir que l'ex-maison de Daryl Greer, que son mari avait acheté des années plus tard serait peut-être bien maudite... Quant à Tommy, je ne vous en dis pas plus car le premier chapitre lui est consacré et vous donne directement le ton du livre et de sa noirceur. C'est un roman dur qui nous projette vraiment dans des personnages qui vont être brisés avant de sombrer sans retours possible dans ce qu'il y a de plus mal au fond de l'âme humaine. Bref encore une fois sa plume nous transporte avec brio dans de l'horrible, dans des clins d’œil qui m'ont vraiment donné envie de relire son premier roman le tout d'une écriture qui dit avec poésie ce que l'humain a de plus malsain caché en lui.

    « Moi vivant, vous n'aurez jamais de pausesC'est lundi que lisez-vous ? #128 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :