• La Tombe des lucioles

    La Tombe des luciolesLa Tombe des lucioles
    Akiyuki Nosaka
    Traduit du japonais par Patrick De Vos et Anne Gossot
    Picquier Poche - 2015 
    9782809710564 

    Résumé éditeur : C'est avec ses deux récits admirables et particulièrement bouleversants, couronnés en 1968 par le prix Naoki, l'une des plus hautes distinctions littéraires, que Nosaka conquit la notoriété. Peu de temps auparavant, Mishima avait applaudi à son premier roman, Les Pornographes, " roman scélérat enjoué comme un ciel de midi au-dessus d'un dépotoir.

    La Tombe des lucioles, visionnaire et poignant : l'histoire d'un frère et d'une sœur qui s'aiment et vagabondent dans l'enfer des incendies tandis que la guerre fait rage et que la faim tue. Voici une prose étonnante, ample, longue, proustienne dans le qu'elle réussit à concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs, dialogues, mais prose très violente, secouée de mots d'argot, d'expressions crues, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelle, d'images quasi insoutenable prose parcourue d'éclairs " (Diane de Margerie)

    Mon avis : J'ai cherché ce livre avant tout pour le comparer au film d'animation d'Isao Takahata : Le Tombeau des lucioles. Verdict ! Une magnifique adaptation qui respecte beaucoup le livre sauf pour les dialogues. En effet, ces enfants, tout au long de l'histoire, conservent un langage très familier qui marque lorsqu'on est habitué au film. Ensuite il y a également toute une description des villes et rivières qui rend encore plus réaliste l'histoire qui n'apparaît pas dans Le tombeau des lucioles.
    Personnellement je préfère le film, plus touchant et prenant.
    Mais dans ce livre il n'y a pas que cela, c'est un recueil qui regroupe deux nouvelles. Nous avons vu La tombe des lucioles mais Les algues d'Amérique me reste une totale découverte. C'est l'histoire d'un japonais, la quarantaine, dont la Seconde Guerre Mondiale reste pour lui un traumatisme de jeunesse oublié par les nouvelles générations. Plutôt anti-américain c'est lorsque sa femme lui apprend que des amis à elle, américains, viennent en voyage au Japon que tout bascule, le goût de vengeance, montrer la supériorité du Japon à tout prix et pourtant on voit clairement au cœur de cette histoire à quel point le Japon n'a fait que se plier aux américains, ont été humilié sans rien pouvoir redire. J'ai compris ça presque comme un témoignage très réaliste et déconcertant sur la réalité de faits. Une bonne découverte qui me donne envie de lire les autres ouvrages de cet auteur. Affaire à suivre donc !

    « Rex FabulaPrincesse Sakura »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :