• C'est lundi que lisez-vous ? #134

    Ce que j'ai lu :

    C'est lundi que lisez-vous ? #134C'est lundi que lisez-vous ? #134C'est lundi que lisez-vous ? #134

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je lis :

    C'est lundi que lisez-vous ? #134

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je compte lire :

    C'est lundi que lisez-vous ? #134


    votre commentaire
  • PêchePêche
    Emma Glass
    Traduit de l'anglais par Claro
    Flammarion - 2018
    9782081443136 

    Résumé éditeur : Il est arrivé quelque chose à la jeune Pêche, du sang coule entre ses cuisses. Ça lui fait mal de marcher mais elle parvient à rentrer à la maison en titubant où le cauchemar continue, avec ses parents qui ne semblent s’apercevoir de rien. Seule ou presque, elle va devoir vivre avec un corps meurtri qui change de façon inquiétante, hantée par son agresseur, l’affreux Lincoln aux relents de saucisses. 
    Pour suivre Pêche au plus près, Emma Glass invente en même temps qu’un monde loufoque une langue charnelle et musicale, où chaque mot tente à la fois d’incarner et de réparer l’irréparable. Premier roman fascinant par son inventivité rythmique,
    Pêche explore les jours et les nuits d’une chair blessée et fait de l’empathie une expérience inédite, physique.

    Mon avis : Un premier roman étranger qui comme "Le Malheur du bas" traite du viol mais cette fois d'une adolescente. J'ai attendu un certain temps pour le commencer pour ne pas trop le comparer justement à l'autre titre qui m'a profondément marqué. "Pêche" c'est un très court roman qui nous raconte les changements d'une adolescente suite à son viol. Cet acte n'est jamais dit ou expliqué avec de tel mot mais suggéré avec toutes les conséquences qui vont avec. C'est un roman dur et extrêmement poétique qui joue beaucoup sur la métaphore et la poésie pour parler de l'indicible. Peut-être même trop car pour ma part il m'a perdu. En effet, aucun personnage n'a de prénom, ils sont nommés : Pêche, Vert, Saucisse et pourtant face aux mutations du comportement de Pêche, personne ne semble rien voir où du moins poussé suffisamment la jeune fille à se confier. La peur s'installe avant d'être éradiquée de façon brutale et très étrange par la narratrice. C'était beau mais trop métaphorique pour moi qui n'est absolument pas compris un traitre mot de la fin par exemple.

     Pêche


    votre commentaire
  • La Nuit et le petit garçonLa Nuit et le petit garçon
    Ashling Lindsay et Louise Greig
    Gallimard Jeunesse - 2018
    9782075077026

    Résumé éditeur :  Max tourne la clé dans la serrure d'une mystérieuse boîte. Le jour vient alors s'y glisser... Place à la nuit !
    Un merveilleux livre pour apprivoiser et enchanter la nuit avec tous les enfants.

    Mon avis : Un album que j'ai eu lors de l'annonce des Talents Cultura qui cette année a ouvert une section jeunesse. Je dois dire que de prime abord la couverture ne m'a pas attiré plus que cela, mais la démarche d'expliquer la nuit et de la "dédiabolisée" pour les enfants qui en ont peur est très originale ! En effet, ici c'est un petit garçon avec sa boite magique qui laisse entrer la nuit et qui permet à un tout autre écosystème de vivre. La part belle est faite aux animaux diurnes. Les illustrations jouent sur le contrastes de couleurs et sont, pour certaines doubles pages, magnifiques ! Une jolie découverte mais pas un coup de cœur non plus.

    La Nuit et le petit garçon


    votre commentaire
  • Negalyod Negalyod (One-Shot)
    Vincent Perriot
    Casterman - 2018
     

    9782203152373

    Résumé éditeur : Le réseau maitrise l'eau. Le réseau maitrise l'homme.

    Mon avis : Un roman graphique d'anticipation qui a fait pas mal de bruit dans la presse. La couverture est plutôt ambitieuse. Dans un monde futuriste où les dinosaures n'ont pas disparu, l'humanité est en déclin. Vivant parquée dans des villes où tout est cher et manque, le Réseau contrôle tout, et surtout l'eau. L'eau qui a disparu des océans et des rivières depuis plusieurs siècles. Si les hommes se rebellent, le réseau coupe l'eau... Pourtant, Jarry qui vit en nomade dans les plaines est bien loin de tout cela...  C'est un roman-monde impressionnant par les questions qu'il pose. Très actuel et pourtant dans un monde fantaisiste où les dinosaures existent, il nous lance du début à la fin sur le devenir de l'humanité compte tenu du gaspillage actuel de nos ressources, les dérives religieuses et politiques qui ont cours... J'ai trouvé le tout intéressant, original, par moment déstabilisant et pourtant si réaliste...


    votre commentaire
  • Les Montagnes hallucinéesLes Montagnes hallucinées (1 en cours)
    Gou Tanabe
    Ki-oon - 2018
     

    9791032703625

    Résumé éditeur : En 1931, une expédition de sauvetage découvre le campement en ruines du Pr Lake, parti explorer l’Antarctique quelques mois plus tôt. Son équipe de scientifiques avait envoyé un message annonçant une découverte extraordinaire avant de sombrer dans le silence… 
    Sur place, des squelettes humains dépouillés de leur chair laissent imaginer les scènes d’horreur qui ont pu se dérouler. Plus perturbantes encore : les immenses montagnes noires aux pics acérés au pied desquelles le Pr Lake et ses compagnons ont rendu l’âme… Ces terres désolées semblent cacher de terribles secrets. Gare aux imprudents qui oseraient s’y aventurer ! 
    Avec un trait sombre et réaliste, Gou Tanabe met en images les pires cauchemars imaginés par H. P. Lovecraft, le maître du fantastique et de l’horreur. Aux confins des terres inexplorées, la joie de la découverte laisse place à une lutte sans espoir contre la terreur et la folie !

    Mon avis : Honte à moi de n'avoir jamais lu de Lovecraft jusqu'à présent... Du coup concernant le respect de l’œuvre originale, je ne pourrais rien vous dire mais d'un point de vue néophyte qui découvre, je me suis régalée ! Premières pages, les secours arrivent et découvrent avec horreur qu'il ne reste plus aucun survivant dans ce campement en plein Antarctique. Que sait-il passé ? Ça on ne le sait pas tout de suite car nous voici plongé au tout commencement, lors des présentations des divers chercheurs qui embarquent sur le navire qui va les expédier au fin fond des glaces pour découvrir les secrets encore jamais exploré de ce pôle ! On sent la tension entre les hallucinations en avion et cet entêtement de certains personnages. Bref tout y est pour passer un bon moment, amateurs de films qui font flipper vous en serez ravies ! En plus soyons honnête l'édition en simili cuir est juste magnifique et ravira pas mal de monde !


    votre commentaire