• Romans

  • La Route de Sampo
    Sok-Yong Hwang
    Traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet
    Picquier poche - 2017
    9782809713022

    Résumé éditeur : Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d'une poésie et d'une humanité profondes.
    Les trois histoires qui complètent ce livre évoquent des épisodes clés de l'histoire de la Corée, avec une tonalité parfois autobiographique : un enfant pris dans la tourmente de la guerre civile entre le Sud et le Nord dans les années 1950 ; la désespérance d'un soldat coréen enrôlé dans la guerre du Viêtnam ; les milliers de ceux qui, dans les années 1970, désertent les campagnes pour les mirages de la ville.

    Mon avis : Un recueil de 4 nouvelles pour certaines autobiographiques qui nous font découvrir la Corée sous un autre jour. Des souvenirs d'enfances au périple de personnages à la recherche d'un travail ou fuyant une existence, chacune de ces histoires nous montrent le changement, l'exil obligé pour certains et cette dualité entre la ville et la campagne. Si j'avais jusque là adoré les romans de cet auteur, ces nouvelles n'ont pas eu le même écho pour moi, peut-être étaient trop personnelles... Elles sont intéressantes mais auront du mal a trouvé un public en France...


    votre commentaire
  • La Fille qui avait bu la LuneLa Fille qui avait bu la Lune
    Kelly Barnhill
    Traduit de l'américain par Marie de Prémonville
    Anne Carrière - 2017
    9782843378768

    Résumé éditeur : Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi.
    Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents d’élever cette enfant pas comme les autres. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux.
    Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de la petite, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

    Mon avis : Un roman ado dont la couverture fait très envie (merci Céline de m'avoir permis de découvrir cette jolie histoire <3 ). Nous suivons tour à tour plusieurs personnages, d'abord Antan, jeune garçon du Protectorat qui officie en tant que novice et dépose comme le veut la malédiction un bébé au milieu des bois en sacrifice à la terrifiante sorcière pour que cette dernière épargne le village et Xan, une sorcière d'un certain age qui fait tout les ans le même trajet jusqu'a ce village constamment chagriné où les habitants abandonnent tous les ans un bébé au milieu de la forêt. Mais cette année tout va changer car la petite Luna va acquérir un trop plein de magie. Elle va grandir sous un puissant sortilège gardant son énorme pouvoir en elle. Mais la contre-partie est terrible et pour la jeune fille et pour la personne qui lance un tel envoutement... Tandis qu'elle grandit, Antan ne supporte plus de vivre avec ces actes là et décide retrouver la sorcière, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi tout ceci a commencé...
    L'écriture est prenante, on dévore les pages en se demandant à chaque chapitre où tout ce petit monde du marais va bien pouvoir nous mener. Le monde totalitaire du Protectorat est fascinant et montre bien comment il est facile de manipuler une population en instaurant la peur. C'est un presque coup de coeur pour cet univers magique et plein de poésie car je trouve certains passages inégaux en terme d’écriture. Le dénouement bien que prévisible n'apporte pas toutes les réponses sans pour autant nous laisser sur notre faim. À découvrir en librairie le 1er novembre !


    1 commentaire
  • Parce que je déteste la CoréeParce que je déteste la Corée
    Kang-myoung Chang
    Traduit du coréen par Lim Yong-Lee et Mélanie Basnel
    Philippe Picquier - 2017
    9782809712766

    Résumé éditeur : "Pourquoi j’ai décidé de partir ? En deux mots, c’est parce que je déteste la Corée."
    Kyena, vingt-sept ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de tout quitter ? Son pays, sa famille, son boulot, tout ça pour émigrer en Australie alors qu’elle ne parle même pas l’anglais ! Mais Kyena a tout prévu, enfin presque : elle quitte son petit ami à l’aéroport, laisse derrière elle la compétition, la hiérarchie et le moule trop étroit de la société coréenne ; pour elle, c’est maintenant que tout commence ! La coloc, les rencontres, les petits boulots ou encore les puces de lit, tout ne se passera pas exactement comme elle l’avait prévu. Et pas facile d’échapper au racisme, aux préjugés et à l’esprit de classe. Mais quel bonheur de se réinventer loin des siens ! Kyena nous ressemble, avec sa bonne humeur, sa jeunesse et son désir de vivre. Dans cette comédie enlevée, elle est aussi la voix d’une nouvelle génération de femmes pour qui le monde est à conquérir !

    Mon avis : Un roman très singulier qui est intéressant pour deux raisons. D'abord car il fera écho en chaque jeune femme à l'heure actuelle de par sa thématique et qu'en plus il nous fait découvrir un pan de la Corée beaucoup moins édulcoré et contemporain. Ce court récit peut se lire comme un journal de voyage, intime, qui nous interpelle à plusieurs passages directement pour nous demander notre avis sur telle ou tel situation. On est transporté avec Kyena qui nous raconte son départ de Corée vers un avenir meilleur et plus accessible une fois la nationalité Australienne acquise ! Des souvenirs, des anecdotes en temps que nouvelle arrivante dans un pays où les us et coutumes sont encore à apprendre. Elle vous fera rire, sourire et vous donnera cette envie de grand voyage sans retour ! Si j'en garde un bon souvenir, il ne fait pas parti de mes ouvrages de prédilections.


    votre commentaire
  • Point CardinalPoint Cardinal
    Léonor De Récondo
    Sabine Wespieser - 2017
    9782848052267

    Résumé éditeur : Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.
    Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture. Il s’apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s’est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois dans le foyer qu’ils ont bâti ensemble. À son retour, Solange trouve un cheveu blond…
    Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il est une femme. Reste à convaincre ceux qu’il aime de l’accepter.
    La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides et d’une poignante justesse, elle trace le difficile parcours d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière.
    Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi.

    Mon avis : Mon premier roman de cette auteure renommée, une pure merveille ! Au-delà du sujet très controversé et dur à traiter, c'est surtout son style qui m'a happé. Fond et forme sont d'une justesse incroyable, tout est à sa place, comme si chaque mot avait été méticuleusement choisi et placé à chaque endroit pour rendre le tout fluide et beau. Le rythme, les points de vues choisis, les accords tout à son importance pour suivre la transformation de Laurent, père de famille qui va ressentir le besoin quasi animal de faire partager à tout son entourage qui il est vraiment. Un magnifique roman sur le changement de sexe, l'acceptation de soi et des autres. Bref tout était parfait ! Gros coup de cœur !


    votre commentaire
  • Un détective très très très spécialUn détective très très très spécial
    Romain Puértolas
    La Joie de lire - 2017
    9782889083800

    Résumé éditeur : J'ai un chromosome de trop, comme cette pièce de trop qu'il nous reste dans les mains quand on a monté une armoire IKEA et dont on ne sait que faire. Moi, j'ai trouvé quoi en faire...

    Mon avis : Un roman publié cette fois en jeunesse - à partir de 13 ans. Où l'on se plonge avec joie dans un univers que j'aime tant, celui de Romain Puertolas ! Si quelqu'un veut bien m'expliquer par contre pourquoi il est classé jeunesse cela m’intéresse grandement ! Le narrateur est un jeune trisomique de 30 ans ! C'est son quotidien que l'on suit d'abord vendeur de souvenirs dans une boutique de Montmartre puis renifleur pour une grande société de déodorant. Je n'en dis pas plus pour ne rien vous gâcher mais on retrouve comme toujours les situations abracadabrantesques que l'auteur sait si bien nous trouver mais cette fois il y a comme dans "La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel", une chute très bien trouvée et amenée. Bref gros coup de cœur pour ce très court roman qui ravira petits et surtout grands au vue des jeux de mots et des réflexions sur le travail...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique