• Romans

  • Le Chat, l'Ankou et le maoriLe Chat, l'Ankou et le maori
    Michel Rio
    Sabine Wespieser - 2018
    9782848052779 

    Résumé éditeur : « Jules Joseph Chamsou était un chat à quatorze rayures et trois prénoms, de la famille féline Tabby (son état civil complet était donc Jules Joseph Chamsou Tabby), pas mal du tout de sa personne. En d’autres termes, c’était un très beau grand fort chat. »
    Renouant avec l’art du conte, Michel Rio nous entraîne aujourd’hui sur les traces du chat qui, lassé de sa crêperie, décide d’aller voir si tous les lieux se valent. Au gré de ses tribulations sur les chemins de sa Bretagne natale, Jules Joseph Chamsou comprend bien vite que, livré à lui-même, il ne lui sera pas si facile de trouver sa pitance. Mais sa malice et son audace raisonneuse le tireront de bien des mauvais pas, et il nouera même quelques amitiés, notamment avec les korrigans de la lande, à qui il chantera un branle. Répondant au charme et à la verve du conte, les dessins de Marie Belorgey, par leur précision et leur mystère conjugués, invitent le lecteur, enfant ou adulte, dans l’irrésistible tourbillon de cette aventure de chat cultivé et trompe-la-mort.

     Mon avis : Un conte très court avec d'originales illustrations sur lequel je suis tombée vraiment par hasard... Il se lit rapidement mais nous fait oublier le temps de quelques heures notre quotidien pour aller en Bretagne avec Jules Joseph Chamsou, le chat qui décide de partir vérifier si tous les endroits se valent.  C'est léger, sans trop de descriptions, plein de rencontres diverses et variées comme l'Ankou, c'est à dire la mort. Ce n'est pas un coup de cœur car j'aurais aimé d'avantage de textes (j'ai vraiment du mal avec les récits courts...) mais on passe tout de même un bon moment.


    votre commentaire
  • Les Garçons de l'été
    Rebecca Lighieri
    Folio - 2018
    9782072755200 

    Résumé éditeur : «Avec eux, je tremble, je frémis, je suis dans l’adoration, et ce n’est pas un service à rendre aux enfants que de les adorer.» 
    Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brillants et surfeurs surdoués, déploient les charmes de leur jeunesse sous l’été sauvage de La Réunion. Mais l’été et la jeunesse ont une fin, et il arrive qu’elle survienne plus vite et plus tragiquement que prévu.

     Mon avis : Un roman psychologique que mon représentant m'avait conseillé. Cela fait un bout de temps que je n'avais pas touché à de la littérature française alors pourquoi pas ? C'est un roman choral qui nous permet de suivre sur une même famille la descente aux enfers qu'elle va vivre suite à un malheureux accident : le fils ainé, le beau et fort Thadée vient de perdre sa jambe. Lui qui était si brillant et parfait adulé de tous n'est pus qu'ombre de lui-même. J'ai mis quinze jours à lire ce roman car au début disons-nous le je le lisais un peu sans convictions, plus par curiosité... Il y a beaucoup de termes techniques liés au surf ce n'est pas gênant en soit mais cette descente aux enfers va aller crescendo et croyez-moi j'ai été bluffée ! Les personnages ont tous un point de vue si réaliste qu'on se dit que cette histoire pourrait arriver et c'est ce qui la rend encore plus glaçante ! Aucune famille n'est parfaite, et il suffit d'un simple incident pour faire tout voler en éclats, briser des vies et des êtres à jamais...


    votre commentaire
  • Le Monde de Narnia - 1 Le Neveu du magicienLe Monde de Narnia - 1 Le Neveu du magicien
    C.S Lewis
    Traduit de l'anglais par Cécile Dutheil de la Rochère
    Folio Junior - 2018
    9782075088404 

    Résumé éditeur : Polly trouve parfois que la vie à Londres n'est guère passionnante... jusqu'au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange. Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu. Commence alors la plus extraordinaire des aventures...

     Mon avis : J'avais lu plus jeune le tome 2 (Le Lion, la sorcière blanche et l'armoire magique) qui m'avait laissé un très bon souvenir autant sur le fond que sur la forme. Cette fois, si je trouve l'histoire toujours aussi bien écrite j'ai un peu plus tiqué sur l'histoire. On a vraiment la tenace impression que ce tome sert plus de préquelle à la série qu'un vrai tome de départ qui donne envie de lire la suite. En effet, si les premières pages sont intrigantes, l'ensemble reste un peu creux. Il explique la création de Narnia mais n'est absolument pas nécessaire pour comprendre la suite. L'auteur passe son temps à nous prendre à part en nous parlant de la suite à venir ce qui m'a un peu empêcher de m'attacher aux personnages puisque je sais qu'on ne les revoit pas par la suite...Je suis toute de même contente d'avoir pu lire ce classique dont lirais sûrement la suite pour satisfaire ma curiosité !

     

    Le Monde de Narnia - 1 Le Neveu du magicien


    votre commentaire
  • Où l'on apprend le rôle joué par une épingle de cravateOù l'on apprend le rôle joué par une épingle de cravate
    Juan José Millas
    Traduit de l'espagnol par Hélène Harry
    Plon - 2018
    9782259253246 

    Résumé éditeur : Damián Lobo, quarante ans, vit à Madrid dans une solitude extrême depuis qu’il a perdu son emploi. Sergio O’Kane, son ami imaginaire, est son seul confident.
    Un jour, afin de faire un cadeau à Sergio, Damián vole une épingle à cravate, puis fuit dans les dédales d'un marché d'antiquités et se cache dans une grosse armoire en chêne pour échapper aux vigiles.
    Avant qu'il puisse en sortir, le meuble est acheté et aussitôt livré dans la chambre de Lucía et Federico, où Damian s'installe en se calfeutrant dans l'armoire. S'il veille à ce que sa présence passe inaperçue, Damián reste néanmoins de longues heures à observer les membres de la famille et s’occupe des tâches ménagères. Très vite, il prend goût à sa nouvelle existence de bon génie utile et bienveillant, mais osera-t-il un jour révéler son existence et sortir de sa cachette ?

     Mon avis : Ce court roman fait parti de la catégorie what the fuck assurément ! Damian vit très mal son licenciement et passe son temps à converser avec son ami imaginaire dans sa tête comme s'il était l'invité d'un plateau télé. Si déjà là vous êtes sceptique passez votre chemin ! En effet, tout le récit est construit ainsi  avec des anecdotes plutôt banales mais dont le rendu parait parfois plus étrange que drôle. La vie de Damian va basculer le jour où il décide de voler une épingle de cravate sur un marché au puce. Caché dans une vieille armoire, ce dernier va se retrouver livré dans une maison de banlieue. Attendant la nuit pour sortir, notre énigmatique personnage va décider de rester cacher dans le double fond de l'armoire, observer cette famille et sortir pendant leur absence pour réparer et ranger ce qui n'est pas en ordre dans la maison. Si le mari et la fille n'y voit que du feu en pensant que c'est la mère qui exécute ces taches, Lucia, cette dernière comprend rapidement que quelque chose d'anormal est en train de se passer. L’armoire de ses grand-parents retrouvée tant d'années après sur ce marché au puce doit être hantée ! C'est amusant mais pas autant qu'un Romain Puertolas pour ceux qui y verront une certaine comparaison avec cette histoire d’armoire. Un roman décalé, mais dont le final nous laisse clairement sur notre faim !

    Où l'on apprend le rôle joué par une épingle de cravate


    votre commentaire
  • Là où rien ne meurtLà où rien ne meurt
    Hervé De Moras et Franck Calderon
    La Bête Noire - 2018
    9782221215456 

    Résumé éditeur : Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants… 
    Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.
    Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces…
    À la croisée du mystère romantique et du thriller, le style Calderon-De Moras vous emmènera loin, très loin, là où rien ne meurt.

     Mon avis : Un polar qui n'est pas un coup de cœur mais qui est extrêmement surprenant ! Le duo d'auteurs s'est inspiré de deux faits réels pour monter une intrigue très prenante et à la limite du surréaliste ! Lors des inondations à Nimes, Paul, qui n'attend plus rien de la vie, découvre avec stupeur le cadavre de son meilleur ami d'enfance. Cela va le replonger dans ses souvenirs de jeunesses et de leurs jeuxt autour d'une mystérieuse pierre tombale sans nom... Qui a tué Alexandre ? Pourquoi ce dernier était-il chez lui ? On est porté en douceur dans cette mystérieuse histoire de tableau et de pierre philosophale qui nous tiendra en haleine jusqu'à la fin. J'ai globalement beaucoup apprécier cette histoire que j'ai quand même mis un certains temps à finir...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique