• Nos richessesNos richesses
    Kaouther Adimi
    Seuil - 2017
    9782021373806

    Résumé éditeur : En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d'un inconnu : Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres, c'est aussi la sacrifier aux aléas de l'infortune. Et à ceux de l'Histoire. Car la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre mondiale. 
    En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.

    Mon avis : Livre primé et faisant parti de la sélection Talent à découvrir Cultura. J'avoue que le résumé ne m'avait guère conquise mais à force d'entendre ses éloges, j'ai fini par m'y mettre aussi... Un récit avec trois points de vues qui s'alternent, celui de Ryad qui arrive pour vider le local qui était autrefois une librairie, celui d'un narrateur externe qui nous rappelle les faits historiques qui gravite en Algérie en corrélations aux dates données par le journal de Charlot et enfin, le dit journal de Charlot, créateur de la librairie et premier éditeur de bon nombres de grands auteurs incontournables aujourd'hui. D'un point de vue histoire de l'édition j'ai trouvé cela hyper intéressant et j'avoue avoir appris pas mal de choses que j'ignorais mais, à aucun moment je n'ai réussi à m'attacher à ces personnages, de ce fait, j'ai lu le livre mais sans y trouver un réel intérêt. Le style de l'auteur ne m'a pas permis cela car j'avais constamment l'impression qu'on cherchait à faire prendre parti au lecteur mais d'une façon un peu trop cliché et de ce fait pas naturelle. Voilà, un livre que j'ai lu mais qui sans le point historique sur cet éditeur m'a clairement laissé de marbre...


    votre commentaire
  • La Trilogie de la Poussière - 1 La Belle SauvageLa Trilogie de la Poussière - La Belle Sauvage
    Philip Pullman
    Traduit de l'anglais par Jean Esch
    Gallimard Jeunesse - 2017
    9782075091268

    Résumé éditeur : À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

    Mon avis : Quelle joie de retrouver la magnifique plume de l'auteur d'À la croisée des mondes ! Une saga qui m'avait durablement marquée. Ici nous retrouvons Lyra, son monde mais plusieurs années en arrière. Malcolm, fils d'aubergiste va se retrouver étroitement lié au destin de ce bébé que la justice a choisi de placer dans un endroit secret. Si cette histoire de poussière m'avait rebuté à ma première lecture du Royaume du Nord,  là on est au tout début de sa découverte, et le voyage que va entreprendre Malcolm est de loin le plus magique qui soit. Une seule hâte, retrouver Malcolm pour la suite de cette nouvelle trilogie !


    2 commentaires
  • La Route de Sampo
    Sok-Yong Hwang
    Traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet
    Picquier poche - 2017
    9782809713022

    Résumé éditeur : Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d'une poésie et d'une humanité profondes.
    Les trois histoires qui complètent ce livre évoquent des épisodes clés de l'histoire de la Corée, avec une tonalité parfois autobiographique : un enfant pris dans la tourmente de la guerre civile entre le Sud et le Nord dans les années 1950 ; la désespérance d'un soldat coréen enrôlé dans la guerre du Viêtnam ; les milliers de ceux qui, dans les années 1970, désertent les campagnes pour les mirages de la ville.

    Mon avis : Un recueil de 4 nouvelles pour certaines autobiographiques qui nous font découvrir la Corée sous un autre jour. Des souvenirs d'enfances au périple de personnages à la recherche d'un travail ou fuyant une existence, chacune de ces histoires nous montrent le changement, l'exil obligé pour certains et cette dualité entre la ville et la campagne. Si j'avais jusque là adoré les romans de cet auteur, ces nouvelles n'ont pas eu le même écho pour moi, peut-être étaient trop personnelles... Elles sont intéressantes mais auront du mal a trouvé un public en France...


    votre commentaire
  • La Fille qui avait bu la LuneLa Fille qui avait bu la Lune
    Kelly Barnhill
    Traduit de l'américain par Marie de Prémonville
    Anne Carrière - 2017
    9782843378768

    Résumé éditeur : Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi.
    Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Contre son gré, Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents d’élever cette enfant pas comme les autres. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux.
    Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de la petite, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

    Mon avis : Un roman ado dont la couverture fait très envie (merci Céline de m'avoir permis de découvrir cette jolie histoire <3 ). Nous suivons tour à tour plusieurs personnages, d'abord Antan, jeune garçon du Protectorat qui officie en tant que novice et dépose comme le veut la malédiction un bébé au milieu des bois en sacrifice à la terrifiante sorcière pour que cette dernière épargne le village et Xan, une sorcière d'un certain age qui fait tout les ans le même trajet jusqu'a ce village constamment chagriné où les habitants abandonnent tous les ans un bébé au milieu de la forêt. Mais cette année tout va changer car la petite Luna va acquérir un trop plein de magie. Elle va grandir sous un puissant sortilège gardant son énorme pouvoir en elle. Mais la contre-partie est terrible et pour la jeune fille et pour la personne qui lance un tel envoutement... Tandis qu'elle grandit, Antan ne supporte plus de vivre avec ces actes là et décide retrouver la sorcière, ne serait-ce que pour comprendre pourquoi tout ceci a commencé...
    L'écriture est prenante, on dévore les pages en se demandant à chaque chapitre où tout ce petit monde du marais va bien pouvoir nous mener. Le monde totalitaire du Protectorat est fascinant et montre bien comment il est facile de manipuler une population en instaurant la peur. C'est un presque coup de coeur pour cet univers magique et plein de poésie car je trouve certains passages inégaux en terme d’écriture. Le dénouement bien que prévisible n'apporte pas toutes les réponses sans pour autant nous laisser sur notre faim. À découvrir en librairie le 1er novembre !


    1 commentaire
  • Parce que je déteste la CoréeParce que je déteste la Corée
    Kang-myoung Chang
    Traduit du coréen par Lim Yong-Lee et Mélanie Basnel
    Philippe Picquier - 2017
    9782809712766

    Résumé éditeur : "Pourquoi j’ai décidé de partir ? En deux mots, c’est parce que je déteste la Corée."
    Kyena, vingt-sept ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de tout quitter ? Son pays, sa famille, son boulot, tout ça pour émigrer en Australie alors qu’elle ne parle même pas l’anglais ! Mais Kyena a tout prévu, enfin presque : elle quitte son petit ami à l’aéroport, laisse derrière elle la compétition, la hiérarchie et le moule trop étroit de la société coréenne ; pour elle, c’est maintenant que tout commence ! La coloc, les rencontres, les petits boulots ou encore les puces de lit, tout ne se passera pas exactement comme elle l’avait prévu. Et pas facile d’échapper au racisme, aux préjugés et à l’esprit de classe. Mais quel bonheur de se réinventer loin des siens ! Kyena nous ressemble, avec sa bonne humeur, sa jeunesse et son désir de vivre. Dans cette comédie enlevée, elle est aussi la voix d’une nouvelle génération de femmes pour qui le monde est à conquérir !

    Mon avis : Un roman très singulier qui est intéressant pour deux raisons. D'abord car il fera écho en chaque jeune femme à l'heure actuelle de par sa thématique et qu'en plus il nous fait découvrir un pan de la Corée beaucoup moins édulcoré et contemporain. Ce court récit peut se lire comme un journal de voyage, intime, qui nous interpelle à plusieurs passages directement pour nous demander notre avis sur telle ou tel situation. On est transporté avec Kyena qui nous raconte son départ de Corée vers un avenir meilleur et plus accessible une fois la nationalité Australienne acquise ! Des souvenirs, des anecdotes en temps que nouvelle arrivante dans un pays où les us et coutumes sont encore à apprendre. Elle vous fera rire, sourire et vous donnera cette envie de grand voyage sans retour ! Si j'en garde un bon souvenir, il ne fait pas parti de mes ouvrages de prédilections.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique