• Point CardinalPoint Cardinal
    Léonor De Récondo
    Sabine Wespieser - 2017
    9782848052267

    Résumé éditeur : Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.
    Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture. Il s’apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s’est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois dans le foyer qu’ils ont bâti ensemble. À son retour, Solange trouve un cheveu blond…
    Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il est une femme. Reste à convaincre ceux qu’il aime de l’accepter.
    La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides et d’une poignante justesse, elle trace le difficile parcours d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière.
    Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi.

    Mon avis : Mon premier roman de cette auteure renommée, une pure merveille ! Au-delà du sujet très controversé et dur à traiter, c'est surtout son style qui m'a happé. Fond et forme sont d'une justesse incroyable, tout est à sa place, comme si chaque mot avait été méticuleusement choisi et placé à chaque endroit pour rendre le tout fluide et beau. Le rythme, les points de vues choisis, les accords tout à son importance pour suivre la transformation de Laurent, père de famille qui va ressentir le besoin quasi animal de faire partager à tout son entourage qui il est vraiment. Un magnifique roman sur le changement de sexe, l'acceptation de soi et des autres. Bref tout était parfait ! Gros coup de cœur !


    votre commentaire
  • Un détective très très très spécialUn détective très très très spécial
    Romain Puértolas
    La Joie de lire - 2017
    9782889083800

    Résumé éditeur : J'ai un chromosome de trop, comme cette pièce de trop qu'il nous reste dans les mains quand on a monté une armoire IKEA et dont on ne sait que faire. Moi, j'ai trouvé quoi en faire...

    Mon avis : Un roman publié cette fois en jeunesse - à partir de 13 ans. Où l'on se plonge avec joie dans un univers que j'aime tant, celui de Romain Puertolas ! Si quelqu'un veut bien m'expliquer par contre pourquoi il est classé jeunesse cela m’intéresse grandement ! Le narrateur est un jeune trisomique de 30 ans ! C'est son quotidien que l'on suit d'abord vendeur de souvenirs dans une boutique de Montmartre puis renifleur pour une grande société de déodorant. Je n'en dis pas plus pour ne rien vous gâcher mais on retrouve comme toujours les situations abracadabrantesques que l'auteur sait si bien nous trouver mais cette fois il y a comme dans "La Petite Fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel", une chute très bien trouvée et amenée. Bref gros coup de cœur pour ce très court roman qui ravira petits et surtout grands au vue des jeux de mots et des réflexions sur le travail...


    votre commentaire
  • Le Courage qu'il faut aux rivièresLe Courage qu'il faut aux rivières
    Emmanuelle Favier
    Albin Michel - 2017
    9782226400192 

    Résumé éditeur : Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir. 
    Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d’Emmanuelle Favier a la force du mythe et l’impalpable ambiguïté du réel.

    Mon avis : Un premier roman sur lequel il ne faut pas s'arrêter à la quatrième de couverture. En effet, si la première partie de ce récit est consacré à Manushe, vierge sous serment, elle n'est pas l'élément central de ce roman. L'auteure a choisi de montrer la condition de certaines femmes dans des pays où leur droit est restreint au maximum et ne parlons pas du sort réservé à celles lesbiennes... Ce roman c'est le destin de trois femmes, Manushe, qui pour échapper au mariage arrangé s'est faite vierge jurée mais dont ce serment est mis à mal par l'arrivée du bel Adrian dans son village. Celui d'une autre femme dont le père l'a force à se faire passer pour un homme afin de perpétrer la lignée familiale et enfin une très jeune fille de la ville en quête de ses origines... L'écriture est envoutante, poétique même au vue du contenu parfois dur mais qu"on lit avec délice et poésie. Le seul point noir que l'on pourrait faire sur ce roman c'est que si au début les parties se concentrent sur un personnage bien précis, cela n'est plus le cas par la suite et ce changement de style casse un peu le rythme du début même si cela ne m'a pas empêcher de dévorer ce premier roman qui s'inscrit dans les Talents Cultura de l'année 2017.


    votre commentaire
  • Une histoire de loupsUne histoire de loups
    Emily Fridlund
    Traduit de l'américain par Juliane Nivelt
    Gallmeister - 2017
    9782351781289 

    Résumé éditeur : Madeline, adolescente un peu sauvage, observe à travers ses jumelles cette famille qui emménage sur la rive opposée du lac. Un couple et leur enfant dont la vie aisée semble si différente de la sienne. Bientôt, alors que le père travaille au loin, la jeune mère propose à Madeline de s’occuper du garçon, de passer avec lui ses après-midi, puis de partager leurs repas. L’adolescente entre petit à petit dans ce foyer qui la fascine, ne saisissant qu’à moitié ce qui se cache derrière la fragile gaieté de cette mère et la sourde autorité du père. Jusqu’à ce qu'il soit trop tard.    
    Troublant et poétique, best-seller dès sa parution aux États-Unis, le premier roman d’Emily Fridlund a été acclamé par la critique.

    Mon avis : Un premier roman qui m'avait beaucoup intrigué de prime abord. J'ai mis en tout et pour tout près de trois semaines pour le finir... La faute à la fatigue, à l'ambiance et surtout à l'intrigue en elle-même... Car dans ce récit, l'histoire est en somme assez plate. Tout se joue vraiment dans l'ambiance très étrange et le nature writing du milieu de vie de Linda. Cette jeune fille qui va se retrouver baby-sitter pour ses nouveaux voisins va être témoin d'une part de l'étrange comportement du petit Paul puis de cette atmosphère très étrange dès que le père de famille va revenir à la maison... J'ai aimé cette ambiance particulière en espérant un détail, un retournement de fou qui me laisserait sur les fesses mais qui n'est jamais arrivé... Voilà tout le problème de ce roman. Jusqu'au bout je n'arrivais pas à savoir si j'allais l'aimer ou non car j'étais dans l'attente de ce petit plus. Hors si l'auteur nous dépeint un passé trouble, des petits actes isolés assez étranges et des attirances sexuelles d'adolescentes qui se cherche, elle ne va pas jusqu'au bout et nous laisse finalement en suspend avec toutes nos questions..

     

    Une histoire de loups


    votre commentaire
  • Pourquoi les oiseaux meurent Pourquoi les oiseaux meurent
    Victor Pouchet
    Finitute - 2017
    9782363390851

    Résumé éditeur : Il est tombé des oiseaux en Haute-Normandie.
    Il a plu des oiseaux et manifestement tout le monde s’en fiche. À peine quelques entrefilets dans la presse locale. Seul un jeune Parisien, histoire d’échapper à sa thèse, se passionne pour le phénomène. D’autant que c’est arrivé dans le village où il a grandi.
    Il fouille, il cherche, il enquête. Les pistes se multiplient, toutes plus inattendues et extravagantes les unes que les autres. Il descend la Seine à bord d’un bateau de croisière, tombe amoureux, se découvre des alliés, des ennemis, s’invente une famille et tente de mettre un peu d’ordre dans ses notes et dans sa vie.

    Victor Pouchet signe un premier roman malicieux, il propose un river-trip normand comme d’autres un road-trip californien.

     

    Mon avis : Premier roman, j'avais déjà lu Le Ruban de Ito Ogawa qui partait également sur le thème des oiseaux mais sous forme de nouvelles. Ici nous suivons l'histoire plutôt introspective de Victor qui narrateur de sa propre histoire. En découvrant une chute d'oiseaux morts juste sur la commune où il a grandit, ce dernier entreprend un périple tout au long de la Seine comme si une vieille obsession c'était subitement réveillé, lui fournissant un but nouveau. Au gré de ses rencontres et découverte, il nous fait part de son enfance, ses souvenirs, son père... Une douce ballade où tout est à la fois vrai et faux car toutes les informations fournies dans ce roman ont été documentées et avérées mais articulées à la sauce de l'auteur rendant l'histoire pleine de coïncidences et de petites surprises. Un premier roman très sympathique et léger !

     

    Pourquoi les oiseaux meurent


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique