• L'Insoumise de la Porte de FlandreL'Insoumise de la Porte de Flandre
    Fouad Laroui
    Julliard - 2017
    9782260030416

    Résumé éditeur : Chaque après-midi, Fatima quitte Molenbeek vêtue de noir et d'un hijab, se dirige à pied vers la Porte de Flandre, franchit le canal, se faufile discrètement dans un immeuble et en ressort habillée à l'occidentale, robe légère et cheveux au vent. Puis, toujours en flânant, elle rejoint le quartier malfamé de l'Alhambra ou Dieu sait quel démon l'attire... Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel se répète inlassablement. Jusqu'au jour ou Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux, décide de suivre Fatima... Teinté d'un humour féroce, ce nouveau roman de Fouad Laroui décrit les métamorphoses d'une femme bien décidée à se jouer des préceptes comme des étiquettes. Tandis que tous les stigmates et les fantasmes glissent sur son corps, Fatima, elle, n'aspire qu'à une seule chose : la liberté.

    Mon avis : Un roman d'humour noir traitant de l'actualité. L'auteur me l'avait super bien vendu lors de sa présentation. Si sur le moment j'ai globalement aimé cette lecture à trois voix je n'en ai finalement pas retenu grand chose. La fin m'a laissé légèrement sur ma faim et certaines répétitions quant aux réflexions dégagée par Fatima m'ont agacé par moment. En bref un roman qui se lit bien, mais qui n'a pas retenu plus que ça mon attention.

     

    L'Insoumise de la Porte de Flandre


    votre commentaire
  • Colombe sous la LuneColombe sous la Lune
    Laurence Campa
    Stock - 2017
    9782234083066

    Résumé éditeur : Un jeune homme raconte sa vie dans les tranchées durant la Première Guerre mondiale. Il évoque les amitiés, les trahisons, les amours rêvées, la jeunesse perdue, les bombardements, la boue des tranchées, les trous d'obus, le silence de l'attente, l'espoir de la fin de la guerre et le retour à la vie. Premier roman.

     

    Mon avis : Premier service presse que j'ai reçu pour cette rentrée littéraire, je n'avais pas réellement de résumé et n'avait donc aucune idée du thème de ce roman. Si l'écriture est très poétique, certains passages sans transitions étaient un peu maladroits mais le hic, c'était surtout l'histoire en elle-même... Un énième roman sur la guerre des tranchées et le choc psychologique de la guerre. Pourquoi pas mais malheureusement, ce récit n'apporte rien de plus qui n'est déjà été exploité dans les ouvrages précédents. Pour ma part je me suis globalement ennuyée sans trop comprendre le but de ce roman introspectif qui suit le quotidien des tranchées d'un militaire et ses envies et regrets passés...

     

    Colombe sous la Lune


    votre commentaire
  • La VagueLa Vague
    Todd Strasser
    Traduit de l'américain par Aude Carlier
    Pocket - 2009
    9782266185691

    Résumé éditeur : Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader.
    Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

    Mon avis : Un livre souvent mis dans les prescriptions scolaires qui avaient titillé ma curiosité. Il s'agit de la version romancée d'un fait qui s'est déroulé aux États-Unis en 1969. Une œuvre courte et simple mais néanmoins intéressante sur le fond. En effet, l'expérience de ce professeur va prendre des proportions assez hallucinantes alors qu'il tentait simplement de faire comprendre à ses élèves pourquoi les allemands vivants sous le régime nazis n'avaient rien fait pour dénoncer les camps de concentrations et ignoraient leur existence... Le récit est en soit très simple mais atteint bien son but. Il a un petit coté glaçant et en même temps sa simplicité pourra un peu laisser un lecteur plus adulte sur sa faim..


    votre commentaire
  • La Maison des reflets 2 fevLa Maison des reflets
    Camille Brissot
    Syros - 2017
    9782748523249

    Résumé éditeur :  Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je ne sais quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu'ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu'à ce qu'il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse... Bien vivante.

    Mon avis : Un gros coup de cœur pour ce roman ado dont l'intrigue m'avait attiré dès sa sortie. Nous découvrons avec Daniel un monde peuplé d'hologrammes où les visiteurs viennent voir leur défunt et où la relation père fils est quasi inexistante. Ce qui m'a plus dans ce roman aux chapitres très courts ce sont les thèmes abordés. En effet, au delà d'un vrai questionnement sur la mort et le fait de garder via les hologrammes l'illusion de personne bien morte, c'est tout un monde fermé dans lequel évoluait Daniel sans se poser de question qui m'a le plus intrigué. Et pourtant, sa sortie dans une fête foraine et la correspondance qu'il va entretenir avec la jeune Violette vont lui donner l'impression d'un quotidien oppressant et dans lequel il ne se reconnait plus. Une vraie réflexion sur l'adolescence, la famille, les souvenirs enjolivés des personnes disparues m'ont transporté et j'ai totalement adhéré à l'univers de l'auteure. Un très bon moment lecture !


    votre commentaire
  • La MétamorphoseLa Métamorphose
    Franz Kafka
    Traduit de l'allemand par Claude David
    Folio - 2015
    9782070462872

    Résumé de quatrième de couverture :  La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Le récit qui porte ce titre est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits : les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est l'histoire, " excessivement répugnante " , dit l'auteur d'un homme qui se réveille changé en cancrelats. Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qi se déroule dans une famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer de l'oppression du cauchemar.

    Mon avis : Un classique que je n'avais jamais lu. Si le style m'a un peu rebuté au début, l'histoire a très rapidement pris le dessus. Ce jeune homme qui survient aux besoins de sa famille et notamment qui paye une dette de ses parents avant de subitement se réveiller en insecte. Sa descente aux enfers est très réaliste et traite autant comment le narrateur vit sa transformation en elle-même que le regard de son entourages sur lui. Un chef-d’œuvre court mais encore très actuel à sa manière !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique