• La Maison des reflets 2 fevLa Maison des reflets
    Camille Brissot
    Syros - 2017
    9782748523249

    Résumé éditeur :  Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je ne sais quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu'ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu'à ce qu'il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse... Bien vivante.

    Mon avis : Un gros coup de cœur pour ce roman ado dont l'intrigue m'avait attiré dès sa sortie. Nous découvrons avec Daniel un monde peuplé d'hologrammes où les visiteurs viennent voir leur défunt et où la relation père fils est quasi inexistante. Ce qui m'a plus dans ce roman aux chapitres très courts ce sont les thèmes abordés. En effet, au delà d'un vrai questionnement sur la mort et le fait de garder via les hologrammes l'illusion de personne bien morte, c'est tout un monde fermé dans lequel évoluait Daniel sans se poser de question qui m'a le plus intrigué. Et pourtant, sa sortie dans une fête foraine et la correspondance qu'il va entretenir avec la jeune Violette vont lui donner l'impression d'un quotidien oppressant et dans lequel il ne se reconnait plus. Une vraie réflexion sur l'adolescence, la famille, les souvenirs enjolivés des personnes disparues m'ont transporté et j'ai totalement adhéré à l'univers de l'auteure. Un très bon moment lecture !


    votre commentaire
  • La MétamorphoseLa Métamorphose
    Franz Kafka
    Traduit de l'allemand par Claude David
    Folio - 2015
    9782070462872

    Résumé de quatrième de couverture :  La Métamorphose révèle une vérité méconnue, les conventions disparaissent, les masques tombent. Le récit qui porte ce titre est un des plus pathétiques et des plus violents que Kafka ait écrits : les effets en sont soulignés à l'encre rouge, les péripéties ébranlent les nerfs du lecteur. C'est l'histoire, " excessivement répugnante " , dit l'auteur d'un homme qui se réveille changé en cancrelats. Cette transformation est un châtiment imaginaire que Kafka s'inflige. Et son personnage est celui qui ne peut plus aimer, ni être aimé : le conflit qi se déroule dans une famille bourgeoise prend une ampleur mythique. Seuls quelques éléments comiques ou grotesques permettent de libérer de l'oppression du cauchemar.

    Mon avis : Un classique que je n'avais jamais lu. Si le style m'a un peu rebuté au début, l'histoire a très rapidement pris le dessus. Ce jeune homme qui survient aux besoins de sa famille et notamment qui paye une dette de ses parents avant de subitement se réveiller en insecte. Sa descente aux enfers est très réaliste et traite autant comment le narrateur vit sa transformation en elle-même que le regard de son entourages sur lui. Un chef-d’œuvre court mais encore très actuel à sa manière !


    1 commentaire
  • Hors de contrôleHors de contrôle
    Georgia Caldera
    Pygmalion - 2016
    9782756420332

    Résumé éditeur : Une attitude un brin brutale, un caractère des plus ombrageux, une façon de parler bien à lui, mais incroyablement fascinant... Malgré le fiasco de la soirée de gala, Axel est tout cela, et bien plus encore.
    Une seule chose est certaine pour Sonia : elle doit le retrouver. Dans quel but ? Ont-ils toujours un avenir ensemble ? Rien n'est moins sûr..
    Et pourtant, c'est ainsi, les papillons refusent de mourir.

     

    Mon avis : Suite directe de Hors de Question, ce dernier tome m'a un peu moins happé, d'abord car j'avais des soucis personnels mais surtout car l'alternance de point de vue était moindre. C'est le principal "défaut" que j'ai retenue mais cela reste très personnel. Nous embrayons directement après la fin du tome 1. Cette fois-ci, chacun va réagir à sa manière et mettre complètement en péril cette étrange relation qui tenait du miracle. Si certains arrivent facilement à avancer grâce à un appuie, pour d'autres le chemin sera encore très long... Voir impossible... Un série qui m'a vraiment intéressée et captivée jusqu'au bout  avec des personnages toujours aussi attachants et une écriture encore et toujours fluide.


    votre commentaire
  • Colza Mécanique
    Krin Brunk Holmqvist
    Traduit du suédois par Carine Bruy
    Mirobole - 2017
    9782375610626

    Résumé éditeur :  Restés célibataires, les deux frères Henning et Albert, 68 et 73 ans habitent une maisonnette à la lisière d'un village de la campagne suédoise. Leur paisible routine est brisée net lorsque la maison d'à côté est transformée en centre de désintoxication pour femmes. Puis quand, à la suite d'un malentendu, des médias à l'imagination fertile lancent une rumeur incroyable : le champ de colza voisin serait un lieu de débarquement extraterrestres. Jeunes femmes vulnérables d'un coté, journalistes en délire de l'autre... Propulsés au cœur de la révolution villageoise, les deux vieux garçons vont devoir garder la tête froide.

    Mon avis : Depuis le temps que je voulais découvrir les éditions Miroboles, c'est maintenant chose faite ! Non seulement j'ai passé un bon moment mais en plus le dépaysement est totalement garantie avec ce roman ! Partez dans l'ennuyante routine de deux frères vivants dans la campagne suédoise jusqu'à ce que leur maison d'enfance - qui se trouve juste de l'autre côté du champ voisin - soit réhabilitée en centre de désintoxication. Alors qu'ils sont tout chamboulés, deux policiers découvrent des signes étranges tracés dans le champ voisin. La mécanique ne va laisser aucun répit aux deux frères et à toute la communauté de leur petit village... Un rythme lent ou souvenirs et histoires des deux frères s'entre-mêlent aux problèmes des villages isolés...


    votre commentaire
  • Aveux de faiblesseAveu de faiblesses
    Frédéric Viguier
    Albin Michel - 2016
    9782226328793

    Résumé éditeur : « Je suis laid, depuis le début. On me dit que je ressemble à ma mère, qu’on a le même nez. Mais ma mère, je la trouve belle. » 

    Ressources inhumaines, critique implacable de notre société, a imposé le ton froid et cruel de Frédéric Viguier dont le premier roman se faisait l’écho d’une « humanité déshumanisée ». On retrouve son univers glaçant et sombre, qui emprunte tout à la fois au cinéma radical de Bruno Dumont et au roman social. Mais au drame d’un bourg désindustrialisé du nord de la France, Frédéric Viguier ajoute le suspense d’un roman noir. Dès lors, l’histoire d’Yvan, un adolescent moqué pour sa laideur et sa différence, accusé du meurtre de son petit voisin, prend une tournure inattendue.

    Mon avis : Encore une fois, Frédéric Viguier m'a surprise par la qualité de sa plume et la dureté de son récit. En effet, ce gamin un peu benet va faire les frais de beaucoup dureté et de faux semblants comme on en connaît dans les petites villes victimes de la crise... C'est autant surprenant que glaçant pour ne pas trop vous en dire... Gros coup de coeur !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique