• Minutes Papillon !Minute Papillon !
    Aurélie Valogne
    Mazarine- 2017
    9782863744529

    Résumé éditeur :  Dans la vie, on a tous droit à une deuxième chance.  
    Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s’effondre. Cette ex-nounou d’enfer est alors contrainte d’accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
    Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ?

    Mon avis : Ne connaissant pas du tout cette auteure avant de la voir atterrir dans les top ventes. J'étais assez curieuse de découvrir son univers et j'avais surtout (enfin je croyais) besoin de lire un livre léger en espérant que cela me fasse passer cette phase ou je n'arrivais à rien lire... J'ai mis presque 10 jours à en venir à bout, non pas parce que le style n'était pas fluide mais parce que justement tout était tellement naïf. Les comédies sont rarement mon style de lecture et là, justement la sauce n'a pas pris. Certes se sont des personnages assez hauts en couleurs mais pour moi certains passages arrivent comme une évidence alors que j'ai trouvé ça un peu trop fort de café...Un roman léger mais justement trop pour quelqu'un comme moi qui a les pieds sur terre...


    votre commentaire
  • SuréquipéeSuréquipée
    Grégoire Courtois
    Folio - 2017
    9782072711206

    Résumé éditeur : Lorsque la BlackJag a été mise en vente, il était évident qu’elle allait révolutionner le marché de l’automobile. Constitué uniquement de matériaux organiques, qui en font pour ainsi dire une voiture vivante, ce nouveau modèle a tout pour plaire. Le prototype qui a servi aux séances de démonstration devant la presse est aujourd’hui revenu en atelier : son propriétaire a disparu ; peut-être la BlackJag a-t-elle gardé en mémoire des éléments qui permettront de le retrouver. Écoutons-la nous raconter son histoire. 
    Avec Suréquipée, son premier roman de science-fiction, Grégoire Courtois, à la suite de J. G. Ballard ou de Stephen King, s'empare avec brio du mythe moderne par excellence : la relation de l’homme à sa voiture.

    Mon avis : Dans un futur où l'homme a réussit à créer des machines organiques, ces dernières n'ont aucune conscience et n'ont qu'un process de mémoire qui consiste à enregistrer tout ce qu'elle capte pour adapter au mieux leur fonctionnement. Seulement voilà, un homme a disparu sans laisser de trace et le seul témoin n'est autre que sa voiture organique. Le roman se compose entièrement d'enregistrements. Ceux de l'instant où cette dernière est dans le laboratoire avec un huissier et le créateur de la firme puis ceux qui remontent de sa création à son quotidien avec son propriétaire. Le concept est sympa, et la chute à la hauteur de vos attentes ! Le seul hic que je reprocherais à cette nouvelle c'est justement sa longueur, extrêmement court. La fin reste dans la subtilité mais j'aurais presque aimé une bonne cinquantaine de page supplémentaire. En résumé, j'ai bien aimé cette nouvelle qui se lit en quelques heures même si j'aurais aimé encore un peu plus de pages  pour prolonger ma lecture !


    votre commentaire
  • Je suis une fille de l'hiverJe suis une fille de l'hiver
    Laurie Halse Anderson
    Traduit de l'américain par Marie de Prémonville
    La Belle Colère - 2016
    9782843378089

    Résumé éditeur : Lia et Cassie étaient amies depuis l'école. « Filles de l'hiver », elles ont grandi prisonnières de corps fragiles et concurrentes dans la course morbide à la minceur. Elles ont 18 ans maintenant, et leurs chemins se sont séparés. Malgré cela, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Et Lia n'a jamais répondu.
    Là voici seule à présent, hantée par les souvenirs, ravagée par la culpabilité et toujours obsédée par la maigreur. Commence un long monologue intérieur, poétique et fiévreux, si juste et nécessaire.
    Dans son roman le plus émouvant depuis
    Vous parler de ça (La belle colère, 2014), Laurie Halse Anderson explore le combat d'une jeune fille, son chemin douloureux vers la guérison, et ses tentatives désespérées pour retrouver des raisons d'exister. 

    Mon avis : Un roman appartenant à la catégorie Young Adult, une première pour moi mais ce qui m'a intéressée reste le thème. En effet, nous suivons Lia, une jeune fille anorexique dont la meilleure amie d'enfance est retrouvée morte dans une chambre d'hôtel. Si sa famille s'inquiète d'une rechute, nous comprenons rapidement que Lia est loin d'être guérie, elle a monté tout un stratagème pour faire tricher la balance dont le poids indiqué lui permet ou non de rester chez son père ou bien se faire interner. L'auteure a extrêmement bien décrit son mal être et sa façon de voir la nourriture. Beaucoup de passages et de mots sont écrits avec des caractères différents qui expriment à la perfection tout ça. Ces mots barrés puis réécrits juste après avec des termes comme ceux que ses parents ou les médecins emploieraient ne font que renforcer son état d'esprit. L'autre grand thème de ce roman est la culpabilité car avant que Cassie ne se suicide, elle a tenté de joindre trente trois fois son amie Lia avec qui elle n'avait plus aucun contact depuis quelques mois... Son fantôme va rapidement s'insinuer dans le quotidien de la jeune fille et lui pourrir littéralement la vie. Un récit fort, où le lecteur ne se sentira pas forcément bien à certains moments mais qui raconte avec justesse l'adolescence et le mal être que certains connaissent et traduisent par un refus catégorique de manger. J'ai trouvé l'ensemble très touchant et bien réalisé.


    votre commentaire
  • Never ForgiveNever Forgive
    Monica Murphy
    Traduit de l'américain par Typhaine Ducellier
    Harlequin - 2017
    9782280365031

    Résumé éditeur :  On dit que la vérité blesse. En ce qui concerne Katherine, elle l'a plutôt anéantie, ruinée, lacérée, déchiquetée. Alors qu'elle tombait amoureuse d'Ethan, il lui mentait. Alors qu'elle s'ouvrait à lui, il la trahissait. Elle devrait le haïr, mais elle ne peut pas. Ce qui existe entre eux est trop fort pour être détruit. Elle ignore ce que c'est, mais une chose est sûre : elle ne sait plus vivre sans Ethan. D'une certaine manière, étrange, dangereuse, inquiétante, elle a besoin de lui.
    Une bouleversante conclusion pour l'histoire d'amour la plus interdite qui soit.

    Mon avis : Suite directe de Never Forget, je l'ai tout autant dévoré que le premier. Cette fois c'est le pardon mais pas que qui sera au centre de roman. Car cette fois, d'autres points de vues s'invitent et notamment celui d'Aaron Monroe... Un livre addictif qui est autant un coup de cœur que le premier !


    votre commentaire
  • Norma 15 marsNorma
    Sofi Oksanen
    Traduit du finnois par Sébastien Cagnoli
    Stock - 2017
    9782234081796

    Résumé de quatrième de couverture :  Le corps d’Anita Ross vient d’être retrouvé dans le métro de Helsinki. Les témoins sont unanimes : elle s’est jetée sur les rails. Norma, sa fille unique, refuse d’y croire. Anita ne l’aurait jamais laissée seule avec son secret : ses cheveux sont vivants, ils ressentent des émotions, s’animent et poussent si vite qu’elle est obligée de les couper plusieurs fois par jour. Prête à tout pour connaître la vérité, Norma décide de retracer les derniers jours de sa mère, allant jusqu’à se faire embaucher dans le salon de coiffure où elle travaillait. Ses découvertes font ressurgir un passé trouble qui n’est pas sans susciter l’attention d’un puissant clan de la mafia locale…

    Mon avis : Un roman surprenant qui commence pas l'enterrement d'Anita, la mère de Norma notre étrange narratrice. Son point de vue s'alterne avec d'autres personnages qu'elle rencontre pour la premier ce même jour... Un récit que j'ai eu beaucoup de mal à démarrer à cause de l'écriture. J'étais souvent perdue dans la narration sans trop comprendre qui parle et cela m'a un peu rebuté mais je ne regrette pas de m'y être accroché car le scénario est tout simplement surprenant ! En effet, en même temps que la jeune Norma, dont les cheveux semblent hyper-sensibles pour cerner les gens, va mener l'enquête en retournant au travail de sa mère afin comprendre pourquoi cette dernière se serait suicidée... Les autres points de vue sont d'autant plus intéressants qu'ils nous font rapidement comprendre que ce salon trempait à 100% dans divers trafics, le tout régit par une espèce de mafia familiale qui connait une période de trouble...  Si il n'y avait pas eu ses soucis avec l’écriture je pense que ce roman aurait été un vrai coup de cœur pour moi !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique