• Trois fois la fin du monde

    Trois fois la fin du mondeTrois fois la fin du monde
    Sophie Divry
    Les Éditions Noir sur Blanc - 2018
    9782882505286 

    Résumé éditeur :   Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter. Il voudrait que ce cauchemar s’arrête. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui le fascine.
    est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’àla folie dans son îlot mental. Une force poétique remarquable, une tension permanente et une justesse psychologique saisissante rendent ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise.    
    « Au bout d’un temps infini, le greffier dit que c’est bon, tout est en règle, que la fouille est terminée. Il ôte ses gants et les jette avec répugnance dans une corbeille. Je peux enfin cacher ma nudité. Mais je ne rhabille plus le même homme qu’une heure auparavant. »

     Mon avis : Mon premier de cette auteure à la plume poétique et très prenante. Nous suivons Joseph qui va vivre tour à tour trois changements brutaux et inattendus. D'abord, la perte de son frère et sa détention en prison. Un passage dur qui reste réaliste sans en faire trop. Jusqu'à cet incident, la fissure d'une centrale d'un tout nouveau genre. La France est irradiée, et Joseph fait parti des rares immunisés. Cette deuxième partie est une véritable ode à la nature et au retour aux sources puisque c'est dans les Causses qu'il va décider de se cacher avant de reprendre une ferme. Ce passage qui est le plus long du livre relate avec justesse ces retrouvailles entre homme des villes et une nature qui va reprendre ses droits. Rappelant à chaque moment que dans la vie il suffit d'un instant pour que tout bascule, Sophie Divry nous fait passer un bon moment qui nous laisse à réfléchir sur la notion de solitude et d'humanité. Une belle découverte de cette rentrée !

    Trois fois la fin du monde

    « Dream FactoryC'est lundi que lisez-vous ? #127 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :