• Une vie minuscule

    Une vie minusculeUne vie minuscule
    Philippe Krhajac
    Flammarion - 2019
    9782081412699 

    Résumé éditeur : «Tout autour, un parc et ses séquoias si grands pour mes yeux d'enfant que je me dis qu'avec ces sapins-là, le ciel n'est pas si loin. Je descends de l'ambulance. Tristesse et joie sont dans mes poches? Tout va bien. Mais non, que dis-je : à l'abordage, à la conquête!»
    Phérial a quatre ans et s' apprête à entrer dans un orphelinat pour enfants en régression. Loin de se douter que le chemin sera périlleux, il traverse sa réalité d'enfant abandonné en se jouant comme il peut du cortège des misères sans fin, des familles d'accueil, des éducations aux mille règles, mille abus, mille mensonges. Ne perdant jamais de vue son désir profond : retrouver peut-être, un jour, sa maman, il avance sans relâche et au cours de ses péripéties rencontre trois femmes d'exception. Trois fées, n'est-ce pas d'excellent augure pour que l'enfant puisse devenir le fils du père, le fils de la mère puis l'homme qu'il doit être? 
    Récit initiatique des temps modernes, Une vie minuscule est un premier roman dans lequel la poésie, portée par une magistrale fureur de vivre, gifle tour à tour déception et tristesse.

    Mon avis : Un premier roman autobiographique sur l'enfance de l'auteur. Si d'habitude ni cet éditeur ni ce genre de roman ne m'inspirent là j'ai été tenté par ce gamin allant d’orphelinat en maison d'accueil. La plume de l'auteur est poétique, entrainante rendant le tout magique. On suit ce petit Phérial de ses 4 ans à sa vie d'adulte. Si certains passages sont décrits avec justesses et finesses, on entre dans ses rêves parfois étranges sans aucun patho. Ellipses narratives et saut dans le temps sur un chapitre donnent un rythme à l'histoire sans jouer dans le mélo. Des passages durs mais rien de trop choquant grâce à la plume de l'auteur. Le combat de toute une vie pour cet enfant abandonné et trimballé par un système qui n'est pas toujours juste... J'ai beaucoup aimé sur le fond et la forme ce premier roman en regrettant presque que certains passages de la vie de Phérial ne soient pas plus développés !

    « Les Démons de l'asphalteC'est lundi que lisez-vous ? #95 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Janvier à 12:55

    merci pour cette découverte que je note!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :